Multi-exposition chimique

L'INRS lance un outil pour évaluer les effets cocktails chimiques des salariés

L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) met en ligne un nouvel outil baptisé "MiXie France" permettant d'évaluer en milieu professionnel les effets possibles liés aux multi-expositions aux substances chimiques.

"Il est très compliqué et très long de connaître, par le biais d'études toxicologiques ou épidémiologiques, les effets de l'ensemble des combinaisons possibles des substances chimiques. Lors de multi-expositions, les substances peuvent, entre autre, avoir un effet additif : leurs effets se conjuguent, augmentant les risques pour les salariés qui les manipulent", souligne l'INRS. MiXie France est une déclinaison d'un outil élaboré par l'Université de Montréal et l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), au Québec. Elle permet l'inventaire des effets des substances répertoriées et le regroupement de ces effets en classes dites "d'effets similaires". MiXie France compile ainsi les effets des 118 substances soumises à une valeur limite d'exposition professionnelle françaises (VLEP), classées dans 32 classes d'effets toxiques (atteintes hépatiques ou atteintes rénales, par exemple). "Il suffit à l'utilisateur de renseigner les substances présentes dans son environnement de travail et d'en préciser les concentrations dans le logiciel. Si plusieurs substances présentent les mêmes classes d'effets toxiques, alors l'effet de ce cocktail chimique est considéré comme additif", explique l'INRS.

Sources: Rachida Boughriet de l'INRS




man-791049_1920%20(1)_edited.jpg
  • FB CONSULTING RVB (2).png